page 10/10

LE REIKI - pour CONTINUER de mon coté :

J'ai envie de continuer - pour moi.


Voici ici une mise en pratique d'un travail énergétique simple que vous pouvez réaliser entre 5 et 20mn, qui ne demande pas de connaissances particulières.

Blog
A la fin de chaque exercice, pensez à un chat qui systématiquement s'étire avant d'entreprendre tout autre mouvement, histoire de savourer l'instant avant de retourner à la réalité concrète.

Ici et maintenant. Ici est maintenant.


Des exercices de respiration sont toujours bienvenus, ils peuvent être réalisés facilement sans demander de connaissance particulière.

Pour chaque exercice, il convient de s'accorder un moment pour soi, si possible dans un endroit calme, sans se crispser et en accueillant une posture conforable, debout les pieds ancrés dans le sol si possible sans chaussures, en tailleur sur un petit coussin ou alongé. Ils peuvent avoir lieu les yeux fermés pour une meilleure écoute de son intériorité, ou ouverts sans focaliser quelque chose de particulier.
On laisse arriver les idées, les pensées et les images qui nous viennent et on ne s'y attarde pas. On respire simplement et profondément, il ne s'agit pas de faire une sieste ni de partir dans un voyage méditatif. Certains mettent le terme de "pleine conscience" : une conscience entière, celle de tout son être et pas uniquement celle du mental que l'on vise justement à appaiser.

Tous ces exercices se font au temps présent.
Ils nous aident à lâcher nos eventuels regrets pour les élements passés ou non accomplis,
nos souvenirs agréables et désagreables,
à mettre de coté nos attentes et à profiter de l'instant.

Nous prenons profondément conscience de tout ce qui nous entoure, bruits, parfums, courants d'air, chaleur, froid, vibrations, couleurs. On ne se déconnecte pas - bien au contraire - on se connecte par tout notre être, tous nos sens à ce qui nous entoure au moment présent. Si nous sommes à l'écoute, nous ne sommes pourtant pas à l'affut et nous tentons d'accueillir avec la plus grande simplicité tout ce qui se passe dans l'instant. Bienvenue dans le lâcher-prise.

Possédant près de 40 000 neurones ainsi qu’un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, le cœur communique directement avec le cerveau. En agissant sur notre rythme cardiaque via des exercices de respiration, nous avons la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau.
L'exercice vise à mettre son rythme cardiaque en cohérence, c'est à dire à harmoniser les intervalles entre deux battements successifs.

  • Commençons par une respiration profonde et lente. Cela abaisse le rythme cardiaque,
  • Je porte mon attention sur le coeur, l'organe, et je prends le temps d'être à son écoute,
  • Je ressens le souffle qui le traverse et qui vient me purifier. Il traverse le coeur et emporte tout ce que les organes ont pu accumuler,
  • Je laisse venir une sensation de bien-être, de douceur, de chaleur,
  • Si des images me viennent je les accueille sans m'y attarder et je les laisse partir pour accueillir le calme. je me laisse envahir par cette sensation pure.

Merci à JP Chupin qui relate cet technique mise au point par le Heartmath Institute of Boulder.
un exemple en vidéo

Debout, les pieds au sol je deviens mon propre arbre : je me reconnecte avec le ciel et la terre.
Reprendre conscience de sa verticalité et se laisser nourrir de l'énergie du sol (tellurique) et du ciel (cosmique), par la respiration est un exercice simple et puissant.

  • Commençons par se tenir debout, les jambes écartées de la largeur des hanches, le bassin légèrement en avant pour maintenir la colonne verticale droite,
  • Je vide doucement l'air contenu dans mes poumons par la bouche,
  • Je prends une inspiration profonde depuis la terre comme si mes pieds dans le sol étaient des racines, je sens le souffle parcourir mes pieds, remonter le long de mes jambes, le long de ma colonne vertébrale jusqu'à mon coeur
  • Je maintiens un instant l'air une fois mes poumons pleins, et je souffle par la bouche.
  • Je prends une inspiration profonde depuis le ciel comme si des branches avaient poussé vers le ciel, je sens le souffle descendre comme de la sève à l'intérieur de ces branches, arriver au-dessus de ma tête, descendre le long de ma nuque jusqu'à mon coeur.
  • Je maintiens un instant l'air une fois mes poumons pleins, et je souffle par la bouche...
  • et je recommence !

Assis ou allongé, je prends conscience de l'énergie dans tout mon être, (environ 20mn ou plus).

  • Je ferme les yeux et je me détends en laissant venir une respiration lente et profonde. je prends conscience de mon ventre qui se gonfle et se dégonfle comme un ballon et je relâche mes épaules
  • Je laisse passer les idées et les images, si une idée vient je ne m'y attache pas et je la laisse s'effacer
  • Je prends conscience de mon pied gauche. Je porte mon attention sur celui-ci, sur les éventuelles douleurs ou crispations
  • Je remonte doucement jusqu'à la cheville où je fais un arrêt, je peux bouger le pied pour le dégourdir ou le détendre
  • Je remonte le long du mollet en balayant lentement l'avant et l'arrière de ma jambe jusqu'au genoux où je fais une pause, chaque petite pause est un temps pour apprécier l'état du parcours qui précède et de l'endroit ou mon attention se porte.
  • Je remonte lentement le long de ma cuisse, en ressentant l'avant tout comme l'arrière de celle-ci ou l'énergie remonte lentement jusqu'à ma hanche
  • J'installe cette énergie dans le bas de mon bassin et je la laisse rayonner dans le bas de mon ventre, j'apprécie sa chaleur et sa douceur.
  • Je prends conscience de mon pied droit. Je porte mon attention sur celui-ci, et je refais le même parcours étape par étape jusqu'à mon bassin
    Si une tension, une douleur, une courbature ou des crispations se manifestent j'essaye de les noter et les libérer au passage sans pour autant faire une fixation.
  • Je porte mon attention sur le bas de mon ventre, là où j'ai laissé les énergies des deux jambes et je remonte lentement le long de ma colonne vertébrale en prenant le temps d'apprécier mon dos, je peux bouger légèrement pour le détendre, je prends également conscience des organes de mon ventre, de mon diaphragme.
  • j'installe cette énergie dans mon plexus solaire et je laisse rayonner un moment, je la sens m'apaiser doucement
  • Je porte mon attention sur le haut de ma tête, puis je fais descendre lentement vers le bas cette attention, je détends mes tempes, je décrispe les sourcis, je la sent carresser mes yeux, mes oreilles, mes joues, ma machoire, je prends conscience de la position de ma langue que je relache et je déglutis.
  • je descends doucement vers la gorge et je relâche les tensions de mon coup, de mes épaules
  • Je porte mon attention sur mon épaule gauche et je descend doucement à l'exterieur le long de mon bras gauche, je m'arrête un instant sur le coude, puis l'avant-bras, le poignet,
  • Je porte mon attention sur le dos de ma main gauche, je ressens sa chaleur, je lâche les doigts, je vais jusqu'au bout de mes doigts qui se détendent doucement, puis je remonte dans la paume de ma main, je ressens sa chaleur, son humidité, sa vibration.
  • Je remonte le long de mon bras à l'intérieur, je marque une pause a l'intérieur de mon coude, je continue vers mon épaule et jusqu'au bas de ma gorge.
  • Je porte mon attention sur mon épaule droite et je descends doucement à l'extérieur le long de mon bras droit, je m'arrête un instant sur le coude, puis l'avant-bras, le poignet,
  • Je porte mon attention sur le dos de ma main droite, je ressens sa chaleur, je lache les doigts, je vais jusqu'au bout de mes doigts qui se détendent doucement, puis je remonte dans la paume de ma main, je ressens sa chaleur, son humidité, sa vibration.
  • Je remonte le long de mon bras à l'intérieur, je marque une pause a l'intérieur de mon coude, je continue vers mon épaule et jusqu'au bas de ma gorge.
  • Je descends lentement depuis ma gorge vers mon coccyx en prenant conscience de tous les organes qui sont sur ce chemin, en libérant les tensions au passage.
  • Je respire doucement et profondément et je sens tout le parcours qu'a éveillé cette promenade à l'intérieur de mon corps.

Cet exercice vise à vous faire ressentir l'énergie qui passe dans les mains lors d'un soin Reiki. Vous n'allez pas devenir praticien immédiatement après cet exercice, mais il vous permet d'approcher la perception énergétique de manière tout à fait concrète entre vos mains.
La respiration favorise la concentration, la visualisation évite de s'accrocher aux pensés parasites.

  • Assis confortablement, je commence par une respiration par le ventre, lente et profonde . Mon rythme cardiaque s'appaise.
  • En les plaçant à une quinzaine de centimètres devant ma poitrine, je presse les paumes de mes mains l'une contre l'autre, en position de prière ("Gacho").
  • Je ressens le contact, la chaleur de mes mains, je laisse venir une sensation de douceur, en respirant profondément.
  • J'inspire par le nez en gonflant le ventre d'abord, puis en laissant circuler l'air dans ma poitrine,
  • Sur l'inspiration, j'écarte lentement les mains l'une de l'autre, je les maintiens écartées à quelques centimètres l'une de l'autre (je peux ouvrir les yeux un instant pour vérifier qu'elles sont bien en face l'une de l'autre)
  • Comme si je soufflais au travers d'une paille, j'expire lentement par la bouche, et sans les faire se toucher, je rapproche mes mains l'une de l'autre.
  • Je repète ce mouvement : éloignement de mains sur l'inspiration, rapprochement sur l'expiration, pour ajuster leur écartement jusqu'à une vingtaine de centimètres.
  • Au bout de quelques respirations, je peux ressentir comme une pression qui s'intensifie lorsque mes mains se rapprochent,
  • Je visualise une energie blanche se former entre mes mains et comme pour tenir une petite balle, j'entoure cette boule blanche de deux mains
  • A mesure de mes respirations, je la laisse prendre de plus en plus de volume et de lumière, elle peut même donner l'impression d'être caoutchouteuse, une certaine résistance également se faire sentir.
  • Pendant quelques minutes, je prends soin de l'apprécier, en la carressant, en tournant mes mains autour, en jouant de sa densité, je peux essayer de la faire changer de couleur pour qu'elle me plaise le plus.
  • Une fois cette jolie boule d'energie apprivoisée, le la conserve dans mes mains que doucement j'ouvre vers moi, que je rapproche de ma poitrine pour la laisser entrer dans mon coeur.

Merci à JP Chupin qui relate cette technique expliquée par Maurice Collin et Billy Roberts.

Les Plexus sont des centres énergétiques répartis dans le corps humain. Nommés Tanden au Japon, Dantian en Chine, on utilise souvent le terme venu d'inde : Chakra , et on parle plus particulièrement des 7 chakras principaux, qui régissent nos circulations énergétiques (Prana en Inde, Chi ou Ki en Chine).
Si cela peut sembler être vue de l'esprit, pour en sentir l'énergie, je vous propose de réaliser le même exercice que ci-dessus à ceci prêt :

  • Je me centre et forme la bulle d'énergie comme dans l'exercice précédent jusqu'à ce que "la bulle" soit formée entre mes mains et cette fois, je m'attarde pas sur cette-ci
  • Je positionne mes mains avec les paumes dirigées toutes les deux face à mon estoma, l'une au dessus de l'autre sans toucher mon corps, entre le abs de mes cotes et au dessus du nombril, à une dizaine de centimètres devant moi.
  • Je continue la respiration tranquillement et j'apprécie ce qui se passe au niveau du chakra devant lequel mes mains se sont placées : le plexus solaire
  • Que ressentent mes mains, que ressent mon plexus solaire, que se passe t-il si j'éloigne ou si je rapproche les mains ?
  • Je peux continuer cet exercice pendant 5 minutes.

Détendez ensuite les bras, ouvrez tranquillement les yeux relâchez vous, buvez un verre d'eau, reposez-vous ensuite !
Cet exercice peut être réalisé sur tous les chakras, entre 1 et 3mn par zone.
Si vous pouvez pratiquez cet l'exercice sur vous même, vous pouvez également vous entrainer sur une autre personne pour affiner votre ressenti. En répetant cet exercice vous allez découvrir que vous pourrez ressentir peu à peu des zones plus faibles ou plus intenses...
Bienvenue dans le Reiki !

A réaliser sur autrui

Si vous êtes face à une situation où une personne ressent une remontée émotionnelle (douleur violente, crise de larmes, mal au ventre soudain...) vous pouvez lui apporter votre aide.
Soit en utilisant le point de décharge situé sur l'appendice (coté droit du ventre) avec la main gauche pour les droitiers ou avec les deux mains et garder la position quelques minutes, soit en utilisant cette technique d'ancrage :

  • Je me place aux pieds de la personne, en plaçant mes pouces sur le centre de la plante des pieds les paumes couvrant le dessus des pieds.
  • J'inspire et je visualise l'énergie qui sort des pieds de la personne comme si elle était aspirée par mes mains. Plusieurs respirations lentes peuvent être réalisées à la suite jusqu'à ce que la situation s'appaise.
  • Je me lave les mains pour "vider" toutes ces émotions... dans l'eau !

Cette technique vous aide à vous débarasser des influences désagréables qui auraient pu vous être transmises, si vous vous êtes pris pas des pensées ou des émotions, pour rompre un contact énergétique et revenir dans le moment présent. Elle devrait être pratiquée après chaque soin par le praticien. Elle peut être tout à fait utilisée par tous.

  • Je place ma main droite sur ma clavicule gauche, je descends rapidement ma main en diagonale jusqu'à ma hanche droite (j'ai donc balayé ma poitrine transversalement)
  • Je fais exactement l'inverse avec mon autre main
  • Je place ma main droite à l'extérieur de mon épaule gauche et le glisse le lond de mon bras pour aller jusqu'au delà des doigts
  • Je fais exactement l'inverse avec mon la main gauche sur mon bras doit
  • Je frotte mes mains comme si je les rinçais sous l'eau et je égoute vers le sol
  • Si j'ai été initié, je répète mentalement le symbole du Reiki YHE


• 3 méditations gratuites sur le site de Catherine Amberny
• La possibilité de s'abonner à d'autres méditations,
son blog qui regorge de ressources avec de belles intentions


Ce que nous avons appelé ‘matière’ est l’énergie, dont la vibration a été hautement réduite afin d’être perceptible par les sens. Il n’y a pas de matière.
Albert Einstein